Art of Hosting

L'art du leadership participatif
8-10 Juillet, à Montereau (77)

Et si davantage d'organisations devenaient aimantes?

Osons œuvrer à partir du cœur et libérer pleinement le potentiel de nos organisations à être à la fois au service de l’humain et du monde qui nous accueille

Entreprises, écoles, associations, collectivités… Nous passons notre vie d’une organisation à une autre, d’une structure à une autre. Ces entités, espaces où nous oeuvrons ensemble, sont aujourd’hui souvent montrées du doigt, source de souffrances des individus, source d’exploitation de nos ressources. Elles semblent également notre plus grand espoir. Comment en effet penser un avenir désirable sans une transformation et des actions conséquentes de ces organisations?

Il nous semble que l’amour, en tant que force de vie, de reliance, de service, de prendre soin, est à réhabiliter.

Illustration AoH
  • Que se passerait-il si nous concevions nos organisations pour qu’avant tout elles soient aimantes des individus qui les composent et de la planète dans laquelle elles opèrent ?
  • Que faut-il lâcher, que faut-il créer pour ne plus subir les structures, le travail, mais qu’ils deviennent soutenants de l’évolution des individus vers le meilleur d’eux-même et au service du bien commun ?
  • Comment dépasser nos schémas individuels et collectifs pour assumer de remettre le coeur au centre de nos activités et de nos relations, et aller vers plus d’harmonie dans nos vies et systèmes ?

Venez vivre 3 jours d’atelier pour explorer cette question, en découvrant les pratiquesdéveloppées depuis 20 ans par le réseau international Art of Hosting, qui s’appuient surles capacités d’auto-organisation des groupes pour ramener la conversation au seindu collectif et décupler leur potentiel de collaboration et de co-création.

Managers, consultants, facilitateurs, activistes du changement ou simples citoyens, vous y expérimenterez un ensemble d’approches participatives pour mieux faire appel à l’intelligence collective, et enclencher des transformations des modes de collaboration dans vos écosystèmes.

Pour en savoir plus sur le séminaire →

The Art Of Hosting Conversations that matter

Qu'est ce que c'est ?

L’Art of Hosting vise à remettre la pratique consciente et générative de la conversation au centre des organisations humaines, et refaire de cet art souvent oublié un pilier de l’accompagnement du changement.

Cette approche a fait ses preuves sur tous les continents, aussi bien dans des institutions internationales (commission européenne notamment) que dans des entreprises, collectivités et associations.

Elle est en forte résonance avec de nombreux travaux, comme la Théorie du U de O. Scharmer ou Reinventing Organizations de F. Laloux. Elle est par ailleurs à l’origine des World Café, Pro-Action Café, Forum Ouvert et de l’Approche appréciative

Illustration AoH

Informations pratiques

Quand ?

Le séminaire se déroulera du 8 au 10 juillet 2020, de 9h à 18h.
Des moments optionnels et co-créés avec les participantes et participants auront lieu durant les soirées.

Où ?

La Pépinière, rue du Plessis - 77126 Châtenay sur Seine

Je veux être informé(e) de l’ouverture des inscriptions →

Combien ça coûte ?

Option #1 : financement individuel en modèle “d’économie partagée”
Frais d’inscriptions : À définir, plus d’info lors de l’ouverture des inscriptions
Frais pédagogiques :  participation en conscience à l’issue du séminaire en prenant en considération son coût global, sa valeur pour vous et vos ressources financières

Option #2 : financement par l’employeur hors OPCA
Entreprises : À définir, plus d’info lors de l’ouverture des inscriptions
ONG / Associations : À définir, plus d’info lors de l’ouverture des inscriptions

Option #3 : financement OPCA (formation professionelle)
Tarif unique : À définir, plus d’info lors de l’ouverture des inscriptions
Contacter [email protected] pour transmission des documents nécessaires.

  • columns:

Notre approche

Nous proposons ce modèle économique hybride, parce que nous voulons :

  • Ouvrir ce séminaire au plus grand nombre possible sans que le prix soit un facteur discriminant
  • Expérimenter ensemble l’économie du partage et nous questionner collectivement sur notre rapport à l’argent